Collection :

Anthropologie du Vietnam

Vol. 5 - L’espace cognitif du peuple

anthropologie_n5

L’auteur explore dans ce volume les rouages du Parti com­mu­niste viet­na­mien. Reconnu par la popu­la­tion comme un acteur capi­tal et posi­tif de la lutte pour l’indépendance, il est aujourd’hui cri­ti­qué pour toutes ses dérives auto­ri­taires, voire mafieuses.

Le fonc­tion­ne­ment cla­nique actuel abou­tit à un affai­blis­se­ment consi­dé­rable des valeurs, mais aus­si des qua­li­tés intel­lec­tuelles et de l’aptitude à gou­ver­ner des diri­geants. Les liens fami­liaux, d’intérêts, la cor­rup­tion, ont déva­lo­ri­sé non seule­ment le pou­voir, mais encore des sec­teurs essen­tiels pour l’avenir du pays comme l’Éducation, la Recherche, entre autres.

Les limites et les déchi­re­ments internes du Parti com­mu­niste viet­na­mien se véri­fient tra­gi­que­ment dans l’attitude des diri­geants vis-à-vis de la Chine, voi­sin sur­puis­sant qui prend une place gran­dis­sante dans le contrôle éco­no­mique du pays, et qui annexe peu à peu des îles et des archi­pels du Pacifique appar­te­nant au Vietnam. La poli­tique du Parti est un fac­teur de rup­ture crois­sante entre les diri­geants et le peuple.

Du même auteur :