Les Français et l’Empire

1799-1815

bh_francais_empire

L’histoire du Premier Empire a jus­qu’i­ci été l’ob­jet d’ap­proches évé­ne­men­tielles et mili­taires, de bio­gra­phies fleuves ou de récits anec­do­tiques. Le nou­vel ouvrage que pro­pose Natalie Petiteau, recon­nue en France et à l’é­tran­ger comme l’une des meilleures spé­cia­listes de la période, pro­pose une lec­ture inédite des années 1800 – 1815 en por­tant son regard non pas sur Napoléon, mais sur les mil­lions de Français qui ont vécu sous son règne afin de savoir com­ment ils ont reçu et per­çu ce régime. Alors qu’ils sor­taient de dix ans d’une Révolution qui avait com­men­cé à les ini­tier aux pra­tiques de la démo­cra­tie, les Français ont renoué sans révolte reten­tis­sante avec un régime monar­chique qui a du reste légué au XIXe siècle une légende aux réper­cus­sions poli­tiques impor­tantes : il n’est pas inno­cent que le pre­mier pré­sident de la République, élu au suf­frage uni­ver­sel, ait été un Bonaparte… C’est dire que la com­pré­hen­sion du XIXe siècle passe par une lec­ture atten­tive de la façon dont l’Empire a été vécu dans les vil­lages et les cités, par­mi les humbles comme au sein des salons de la bonne socié­té pari­sienne ou pro­vin­ciale. Il s’a­git donc d’ob­ser­ver ici non plus les célèbres atten­tats ou com­plots, non plus les réac­tions des grands per­son­nages du régime. Le tra­vail ici pré­sen­té, fon­dé sur la lec­ture minu­tieuse de nom­breuses sources d’ar­chives, à Paris comme en pro­vince, vise à sai­sir ce qu’é­tait « l’é­tat des esprits », pour reprendre la ter­mi­no­lo­gie d’a­lors, qui s’ex­prime dans un espace public moins atone qu’on ne l’a long­temps dit. Cet ouvrage s’ins­crit donc de sur­croît dans une his­toire de l’o­pi­nion publique jus­qu’a­lors tota­le­ment négli­gée pour cette période, tant on consi­dé­rait que le régime impé­rial l’a­vait tota­le­ment étouf­fée. Il éclaire, ce fai­sant, la façon dont s’est impo­sée, dans la vie poli­tique fran­çaise contem­po­raine, la réfé­rence à l’homme cha­ris­ma­tique et omnipotent. 

Du même auteur :