Collection :

La France et l’Inde des origines à nos jours

Tome 3 : Regards croisés

Cet ouvrage est le troi­sième de quatre volumes, dont les deux pre­miers sont parus en 2019 et 2020. Le pre­mier, inti­tu­lé « l’In‌de entre­vue », est consa­cré aux deux Compagnies, celle de Colbert et celle de Law, aux comp­toirs et à leur com­merce, à la poli­tique de Dupleix et à la riva­li­té fran­co-bri­tan­nique, qui se ter­mine par la main­mise de l’East India Company et par l’éviction com­plète des inté­rêts fran­çais dans la seconde moi­tié du XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, des offi­ciers napo­léo­niens qui admi­nistrent le royaume sikh du Punjab et des mis­sion­naires catho­liques entre­tiennent une pré­sence fran­çaise dans un pays où la France ne joue plus aucun rôle. Elle végète dans ses misé­rables comp­toirs jusqu’au Second Empire quand, grâce aux pro­grès du libre-échange au Royaume-Uni, grâce à l’essor de l’émigration indienne aux colo­nies à sucre, grâce à son indus­trie tex­tile, Pondichéry connaît un spec­ta­cu­laire renou­veau. Le second volume traite de la poli­tique d’assimilation de la Troisième République dans ses comp­toirs, dont tous les habi­tants sont dès 1871 pro­cla­més citoyens et élec­teurs sans dis­tinc­tion de cou­leur, de reli­gion ni de caste. Imposée sans concer­ta­tion préa­lable par le pou­voir cen­tral, cette poli­tique qui se veut décen­tra­li­sa­trice pro­duit des effets désas­treux, confé­rant le pou­voir à un par­ti indien réac­tion­naire et anti-fran­çais, puis, à par­tir de 1906, à de véri­tables maf­fias poli­tiques. Les effets de l’assimilation se font sen­tir jusqu’au der­nier moment : héri­tière de sa devan­cière, la IVe République ne peut céder ses éta­blis­se­ments à l’In‌de de Nehru sans consul­ter leurs habi­tants qui sont des citoyens fran­çais. Or, le par­ti du Congrès ne veut pas d’un réfé­ren­dum. Le troi­sième et le qua­trième volume sont consa­crés aux regards et aux influences croi­sés. Les repré­sen­ta­tions de l’In‌de en France, l’image et l’influence de la France en In‌de, les per­cep­tions du natio­na­lisme indien en France et les rela­tions bila­té­rales après l’indépendance de l’Union indienne jusqu’à nos jours. Le qua­trième volume « Les rela­tions bila­té­rales » est la suite du troi­sième et reprend la biblio­gra­phie et un index général.

Du même auteur :