Collection :

Bordeaux et la Gironde dans la guerre économique en 1914‑1919

bordeaux_et_la_gironde

C’est un pan d’histoire régio­nale, ses sources archi­vis­tiques sont à la fois locales (archives dépar­te­men­tales) et natio­nales (Défense natio­nale, Économie & finances, entre­prises, banques). La pro­blé­ma­tique, les cri­tères d’analyse, les concepts cor­res­pondent à des inter­ro­ga­tions tou­chant à l’ensemble de la Première Guerre mon­diale ; mais leur appli­ca­tion porte sur des entre­prises et des firmes-pivots, des struc­tures mili­taires et pré­fec­to­rales, des sys­tèmes pro­duc­tifs locaux qui sont enra­ci­nés dans des com­mu­nau­tés éco­no­miques régio­nales. Des cor­res­pon­dances entre la guerre éco­no­mique natio­nale et ce « second front » sont sans cesse établies.

L’histoire indus­trielle domine cet ouvrage : muni­tions, chi­mie, métal­lur­gie, méca­nique, aéro­nau­tique, habille­ment, notam­ment. Mais l’histoire ter­tiaire y sur­git sans cesse (négoce, arme­ment mari­time, port, transports).

L’histoire sociale et socié­tale y est for­te­ment pré­sente, par le biais de cha­pitres consa­crés au tra­vail des femmes, au ravi­taille­ment, aux pro­duc­tions agri­coles – mais le vin n’est pas abor­dé dans l’ouvrage.

Les effets de la guerre sont appré­ciés afin de déter­mi­ner com­ment s’est effec­tué le trans­fert de l’économie de guerre à l’économie de paix, et quels ont pu être les héri­tages éco­no­miques et patro­naux de ces années de guerre économique.

Du même auteur :