Collection :

Mayotte en France

Enjeux et tensions

Sous la direction de 
mayotte_en_france

Comment un petit ter­ri­toire s’est-il construit sa propre his­toire ? Des his­to­riens se sont spé­cia­li­sés dans cette his­toire de Mayotte et de son envi­ron­ne­ment, de l’océan Indien à la côte orien­tale de l’Afrique. L’Histoire doit donc nour­rir des réflexions sur l’identité his­to­rique de Mayotte, sur ses carac­té­ris­tiques propres par rap­port à La Réunion ou Maurice, par exemple.
On ne peut que son­ger à la notion de « modèle ». Est-ce que Mayotte va être capable de conce­voir sa propre stra­té­gie de déve­lop­pe­ment et d’intégration, de mettre à jour
sa propre « phi­lo­so­phie » socié­tale, en vue de cimen­ter la cohé­sion de sa socié­té, et de faire mûrir un champ cultu­rel varié, « exo­tique » donc ori­gi­nal, par rap­port à l’américanisation ambiante des codes cultu­rels ou à un risque de « métro­po­li­sa­tion » ? Des îles (ou archi­pels) peuvent être éri­gées en « modèle » : le modèle cubain tout d’abord (com­mu­nisme),
bien sûr, le modèle Fidji (insta­bi­li­té et incer­ti­tude), le modèle Maurice (démo­cra­tie, plu­ra­lisme eth­nique et esprit d’entreprise), le modèle Seychelles-Sainte-Barthélémy
(ter­rain de loi­sirs pour bour­geoi­sies moyenne et supé­rieure), le modèle Jersey-Guernesey-Bahamas (off shore finan­cier et fis­cal), etc. D’autres îles-archi­pels fran­çais (Guadeloupe, Martinique, Réunion) peuvent bien sûr eux aus­si nour­rir le débat, sauf à par­ler de « contre-modèle » à leur pro­pos (dépen­dance vis-à-vis des sub­sides de la Métropole, inéga­li­tés fortes, urba­ni­sa­tion et déclin d’une éco­no­mie rurale auto­nome, etc.).

 

Du même auteur :