Les Assises intellectuelles de la République

Philosophies de l’État (1914-1936)

Gambetta sou­te­nait en octobre 1878 que : « La République, c’est la forme qui emporte le fond ». En 1898, Paul Deschanel défen­dait l’idée que la République était le régime poli­tique à orga­ni­ser pour : « se pro­non­cer sur des ques­tions com­plexes, par­fois ardues » de nature éco­no­mique. Or Auguste Comte annon­çait depuis long­temps l’avènement des « mœurs indus­trielles ». L’objet de ce livre est de décrire l’avènement de ces valeurs posi­ti­vistes au cœur de la République. Cette pers­pec­tive per­met de rendre compte de l’évolution de la notion d’État pen­dant cette période qui fut secouée par la Grande Guerre, par la crise pré­si­den­tielle de mai-juin 1924, par l’émeute du 6 février 1934 et par l’avènement du Front répu­bli­cain en mai 1936. Si la tra­di­tion répu­bli­caine jette le man­teau de Noé sur les motifs de la démis­sion du pré­sident Millerand, elle a his­sé au rang de mythes fon­da­teurs de la République les deux autres. L’auteur se pro­pose de rendre compte de cette mytho­lo­gie fran­çaise en com­pa­rant les sources juri­diques et légis­la­tives avec les mou­ve­ments de pen­sées de cette époque dans le but d’apporter sa pierre à la com­pré­hen­sion de la culture poli­tique française.

Du même auteur :