Collection :

Le Crime de la rue Barbier

Crime_rue_barbier

En 1928 un crime atroce pro­voque l’interrogation de la colo­nie fran­çaise d’Indochine. Cette énigme ne sera jamais réso­lue, mal­gré une enquête très pous­sée, d’autant que le futur Parti com­mu­niste indo­chi­nois semble avoir un lien avec cette affaire. L’auteur, qui a fait une thèse sur la répres­sion colo­niale, et connaît par­fai­te­ment les archives de la Sureté colo­niale – mais ne pou­vant affir­mer en his­to­rien une véri­té qui ne peut être étayée par des preuves – nous pro­pose sa convic­tion sous forme de roman his­to­rique. Ce roman est l’occasion d’un par­cours ini­tia­tique dans le monde de la police colo­niale, et du mou­ve­ment natio­na­liste com­mu­niste nais­sant. L’intrigue poli­cière est ron­de­ment menée, le dénoue­ment pro­po­sé est pro­bable… sinon cer­tain. Les aven­tures colo­niales et poli­cières du com­mis­saire hors classe de la police spé­ciale de Sûreté indo­chi­noise Ours Antoine Orsona.

Du même auteur :
Vol. 2 - Le rendez-vous manqué La politique indigène des grands commis au service de la mise en valeur 
(2006)