Collection :

Représentations coloniales à La Rochelle et à Rochefort

(1870-1940)

Sous la direction de 
representation_coloniale

Villes por­tuaires tour­nées vers l’Amérique au XVIIIe siècle, La Rochelle et Rochefort sont géné­ra­le­ment pré­sen­tées comme des ports en déclin tout au long du XIXe siècle, notam­ment dans leurs rela­tions aux colo­nies fran­çaises. En pré­sen­tant un ensemble de sources et d’images inédites ou mécon­nues de l’histoire colo­niale, cet ouvrage entend res­ti­tuer l’importance des repré­sen­ta­tions colo­niales dans les deux villes cha­ren­taises entre 1870 et 1940. La com­pa­rai­son de deux cités aux fonc­tions éco­no­miques et mili­taires très dif­fé­rentes per­met à la fois de com­prendre leurs tra­jec­toires croi­sées et de déga­ger deux moments consti­tu­tifs de la culture colo­niale en France. À par­tir de la recons­ti­tu­tion des réseaux colo­niaux et de l’analyse des col­lec­tions des musées et des biblio­thèques, l’ouvrage cherche à cer­ner une forme de culture colo­niale à La Rochelle et Rochefort, culture qui donne lieu à l’organisation, comme dans d’autres villes en France, de deux expo­si­tions colo­niales connais­sant un suc­cès impor­tant. Ce livre pro­pose donc d’ouvrir des champs de recherche et de ten­ter d’approcher ce qu’ont pu être, sous la Troisième République, les repré­sen­ta­tions colo­niales dans des villes moyennes.

Du même auteur :