Collection :

Piraterie, commerce et politique

(Asie du Sud-Est VIIe-XIXe siècle)

La pira­te­rie a res­sur­gi de manière endé­mique dans les eaux d’Asie du Sud-Est au tour­nant du XXe et du XXIe siècle. Beaucoup d’ouvrages y ont été consa­crés, sans tou­te­fois appor­ter des éclai­rages suf­fi­sants dans le temps long et dans les aspects sociaux et poli­tiques spé­ci­fiques aux socié­tés et aux États tra­di­tion­nels qui en ont été les acteurs et les vic­times. En uti­li­sant les tra­vaux anté­rieurs des cher­cheurs, his­to­riens et anthro­po­logues, qui ont étu­dié les cultures du monde malais, de la Chine et de l’Asie du Sud-Est conti­nen­tale, ce livre cherche à com­pa­rer, mettre en réso­nance des phé­no­mènes de pira­te­rie vieux comme l’histoire du com­merce, mais aus­si mon­trer le rôle de la pira­te­rie dans l’histoire des États et leur rôle poli­tique au cours des siècles. Politiques et com­mer­ciales seront éga­le­ment les moti­va­tions des puis­sances occi­den­tales s’implantant en Asie pour uti­li­ser à leur pro­fit, puis détruire ces acti­vi­tés et sou­mettre les popu­la­tions actives dans la pira­te­rie et un de ses corol­laires, l’esclavage. La pira­te­rie devien­dra alors un bouc-émis­saire et un ali­bi jus­ti­fiant la colo­ni­sa­tion européenne.

Du même auteur :