Collection :

Le Syndicat du livre-Cgt

le_syndicat

Les tra­vaux de Roger Dédame se com­plètent et s’enrichissent au fil du temps ; ils marquent une volon­té de com­prendre qui passe tou­jours par un expo­sé clair et pré­cis des faits. Avec ce nou­vel ouvrage, l’auteur atteint ces objec­tifs en retra­çant la vie de ce syn­di­cat atta­chant et sin­gu­lier qu’est le Syndicat du Livre pari­sien. Roger débute son pro­pos par un épi­sode trop sou­vent igno­ré de la créa­tion du sgl : une mise en place ori­gi­nale dans le syn­di­ca­lisme du Livre Cgt car elle se situe en 1928 dans la cgtu, à l’opposé donc de la fédé­ra­tion et des autres syn­di­cats du Livre pari­sien qui étaient confé­dé­rés à la cgt tra­di­tion­nelle, celle de Léon Jouhaux. Avec l’unification syn­di­cale, le sgl intègre ce qui devien­dra sa fédé­ra­tion et devien­dra un syn­di­cat remar­qué de la cgt. Et en 1947, après débat à l’occasion de la scis­sion, lors d’un réfé­ren­dum, le SGL four­ni­ra le gros des voix qui per­met­tront à la FFTL d’y res­ter. Roger DEDAME redes­sine le por­trait de ces hommes dif­fé­rents qui mili­tèrent et diri­gèrent le SGL tout au long de sept décen­nies. On revi­vra la lutte contre le fas­cisme à Paris, la résis­tance à l’occupant et à la poli­tique de col­la­bo­ra­tion qui avait pour la presse des ambi­tions bien pré­cises. On tra­ver­se­ra les années de liesse, de conquêtes sociales, de ren­for­ce­ment du mou­ve­ment syn­di­cal. On lira les pages de la lutte contre la dés­in­dus­tria­li­sa­tion de l’imprimerie dans les années soixante-dix, celle du conflit emblé­ma­tique du Parisien Libéré et, plus récem­ment, les actions pour la défense du plu­ra­lisme et de la dis­tri­bu­tion de la presse. Sans juge­ment a prio­ri, l’auteur assume ses choix et ses opi­nions. Il n’assène rien mais res­ti­tue les faits. Le lec­teur se fera son opi­nion… Ce volume devien­dra vite un incon­tour­nable de la connais­sance du syn­di­ca­lisme du Livre Cgt.

Du même auteur :