Collection :

La France, l’Église et le Baas

la_france_leglise

Principal éta­blis­se­ment fran­çais à Damas durant le Mandat, le col­lège Saint-Vincent est demeu­ré le seul à fonc­tion­ner jus­qu’à nos jours. Souvenir d’une « pas­sion fran­çaise », il a consti­tué un maillon essen­tiel de la pré­sence fran­çaise auprès des popu­la­tions chré­tiennes comme de la bour­geoi­sie musul­mane dési­reuse d’investir un col­lège étran­ger et éli­tiste. Lieu pri­vi­lé­gié d’ins­truc­tion et de for­ma­tion, il a repré­sen­té un enjeu de pou­voir pour la puis­sance métro­po­li­taine, les auto­ri­tés syriennes et l’Église catho­lique. Jalousé par le pou­voir natio­na­liste et baa­siste, natio­na­li­sé en 1967, rou­vert par le géné­ral Asad, il a ten­té durant un siècle de per­pé­tuer une culture non seule­ment fran­çaise et latine, mais encore cosmopolite.

Du même auteur :