Collection :

Journal de Pierre Loti — 1903 – 1913

pierre_loti_5

1903 – 1913 : une décen­nie pleine de contrastes, autour de l’année pivot qu’est 1910, date pour Pierre Loti d’une retraite d’officier de Marine redou­tée. Auparavant, les deux années mer­veilleuses vécues comme com­man­dant du Vautour à Constantinople, dans sa chère Turquie, auront don­né nais­sance à son der­nier roman, Les Désenchantées (1906) publié avec un immense suc­cès. En France, Loti s’attache de plus en plus à sa mai­son d’Hendaye quand il n’est pas à Paris pour les séances de l’Académie ou les repré­sen­ta­tions de ses pièces de théâtre. A Rochefort, il voit gran­dir son fils Samuel et ses enfants « basques ». Et puis et tou­jours, il voyage : deux autres séjours turcs, l’Égypte, Londres, et même New York pour la créa­tion de la pièce La Fille du ciel. À la veille de la guerre, Loti a retrou­vé toute son énergie.

Du même auteur :