Collection :

Rafles, déportation et spoliations des Juifs de Charente

1940 à nos jours

Préface de Alain Juppé

Cet ouvrage est la suite du livre publié par G. Benguigui et F. Svensen La Rafle d’Angoulême, 8 octobre 1942, salué par Serge Klarsfeld. L’auteur s’est atta­ché à recen­ser l’ensemble des dépor­ta­tions de Juifs dans le dépar­te­ment de la Charente, jusque dans les vil­lages. 

La spo­lia­tion des biens juifs, petits com­mer­çants et arti­sans dans les villes, voire entre­prises connues (Cognac), consti­tue un deuxième volet « com­plé­men­taire » des dépor­ta­tions, leur suite vou­lue et impla­cable. Les com­pro­mis­sions de l’administration de Vichy, des admi­nis­tra­teurs et des notaires sont seule­ment étu­diées depuis peu. Le dépar­te­ment de la Charente offre ici un exemple de la ser­vi­li­té et de la com­pli­ci­té par­fois inté­res­sée de ces orga­nismes vis-à-vis de l’occupant alle­mand. 

Plus de soixante-quinze ans après, les res­ti­tu­tions res­tent déri­soires… Reste la mémoire à entretenir.

Du même auteur :