Potestas Elementorum

L’eau, le feu et le pouvoir en Europe – Water, fire and power in Europe (ca. 1400 - ca. 1800)

Dans l’Europe moderne, l’eau et le feu étaient au cœur des repré­sen­ta­tions géné­rées par les déten­teurs du pou­voir pour par­ler de leur puis­sance. Alors que les usages poli­tiques de ces élé­ments dia­mé­tra­le­ment oppo­sés ont déjà été abor­dés sous cer­tains angles d’une manière dis­jointe, aucune recherche d’envergure n’a encore été menée pour en com­prendre l’articulation. Les réflexions d’histoire, d’histoire de l’art et d’histoire de la lit­té­ra­ture réunies dans ce livre contri­buent à com­bler cette lacune en explo­rant les contextes, les moda­li­tés et les per­cep­tions de la pré­sence simul­ta­née des deux élé­ments dans les mises en scènes du pou­voir poli­tique entre la Renaissance et les Lumières. Grâce à cette approche plu­ri­dis­ci­pli­naire, l’étude des repré­sen­ta­tions poli­tiques est décloi­son­née et repla­cée au car­re­four des his­toires, celles de la paix et de la guerre, des fêtes et des céré­mo­nies, de la culture et de la com­mu­ni­ca­tion, avec une ouver­ture en direc­tion des huma­ni­tés environnementales.

In Early Modern Europe, water and fire were at the heart of writ­ten and illus­tra­ted repre­sen­ta­tions pro­du­ced by the wiel­ders of many kinds of power who strove to make their strength known. While the poli­ti­cal uses of these dia­me­tri­cal­ly oppo­sed ele­ments have alrea­dy been exa­mi­ned from seve­ral angles indi­vi­dual­ly, no large-scale stu­dy has yet been dedi­ca­ted to unders­tand their arti­cu­la­tion. To fill this dearth, reflec­tions from the fields of his­to­ry, art his­to­ry and lite­ra­ry his­to­ry are com­bi­ned in this book to explore the contexts, the moda­li­ties and the per­cep­tions of the simul­ta­neous pre­sence of these two ele­ments in the sta­ging of poli­ti­cal power from the Renaissance to the Enlightenment. As a result of this plu­ri­dis­ci­pli­na­ry approach, the bar­riers of the stu­dy of poli­ti­cal repre­sen­ta­tions are bro­ken down and the sub­ject is pla­ced at the cross­roads of his­to­ries, those of peace and of war, of fes­ti­vi­ties and of cere­mo­nies, of culture and of com­mu­ni­ca­tion, with an ope­ning in the direc­tion of envi­ron­men­tal humanities.

Du même auteur :