Collection :

Paul Chack. Itinéraire d’un malentendu

paul_chack

La condam­na­tion et l’exécution de Paul Chack en jan­vier 1945 pour faits de col­la­bo­ra­tion en font un des sym­boles les plus célèbres de l’engagement idéo­lo­gique des écri­vains. Chroniqueur atti­tré du jour­nal Aujourd’hui de Georges Suarez, pré­sident du Comité d’action anti­bol­che­vique et du Cercle aryen, orga­ni­sa­teur de l’exposition inter­na­tio­nale « Le bol­che­visme contre l’Europe », il paye au prix fort sa dérive par­ti­sane, com­men­cée au milieu des années 1930.

Sa fin tra­gique a éclip­sé le par­cours de l’écrivain illustre dont l’œuvre, qui célèbre la gran­deur de la Marine fran­çaise et son action au cours du pre­mier conflit mon­dial, a enchan­té toute une géné­ra­tion et sus­ci­té de nom­breuses voca­tions mari­times. Personnalité incon­tour­nable de la République des Lettres de la seconde moi­tié des années 1920, il connaît une ascen­sion ful­gu­rante sur le devant de la scène lit­té­raire avec On se bat sur mer, qui lui assure une légi­ti­mi­té d’historien mari­time que vient ren­for­cer son sta­tut d’officier, com­man­dant du Service his­to­rique de la Marine et membre de l’Académie de Marine.

Du même auteur :