Collection :

Nihon-Go

Cette étrange langue qu’utilisent les Japonais

nihon_go

Les Japonais sont assez ambi­va­lents vis-à-vis de l’apprentissage du japo­nais par des étran­gers et si cer­tains se montrent heu­reux et flat­tés que l’on s’exprime dans leur langue, d’autres semblent mar­ris qu’un ter­ri­toire aus­si intime soit enva­hi par des locu­teurs qui en mas­sacrent joyeu­se­ment la gram­maire et les conven­tions. Les langues peuvent être de conni­vence ou de com­mu­ni­ca­tion et, au moins jusqu’à une date récente, celle de l’archipel était réso­lu­ment ins­tal­lée dans la pre­mière caté­go­rie. En d’autres termes, elle ser­vait à se recon­naître et n’était pas des­ti­née à être apprise par les gens du dehors, excep­tion faite de quelques rares lin­guistes et d’une poi­gnée de missionnaires.

Après bien­tôt qua­rante ans d’apprentissage inin­ter­rom­pu, il m’est venu l’idée de par­ta­ger quelques-unes des choses que j’ai décou­vertes au cours de cette longue quête.

Le pré­sent ouvrage n’est pas un manuel de langues et on n’y appren­dra pas à par­ler le japo­nais ; mais peut-être y trou­ve­ra-t-on quelques clés d’accès au génie de cette langue, des réponses à des ques­tions que l’on se pose et même l’envie de creu­ser un peu plus loin par ses propres moyens.

Du même auteur :