Collection :

Littérature et sociétés coloniales

(1850-1960)

Sous la direction de 
litterature_coloniale

L’ouvrage est la res­ti­tu­tion d’une jour­née d’études pro­po­sée par les centres de recherche en his­toire (ITEM) et en lettres (CRPHL) de l’Université de Pau et des pays de l’Adour. Il explore le regard des écri­vains qui ont uti­li­sé le monde colo­nial comme sujet d’écriture. L’objectif de cette jour­née a été de croi­ser les regards, les expé­riences en étu­diant et com­pa­rant les grandes régions colo­ni­sées (Indochine, Algérie, Afrique por­tu­gaise, Afrique fran­co­phone, Caraïbe, Guyane) afin de faire émer­ger les repré­sen­ta­tions, ou ima­gi­naires autour de ces mondes par des approches plu­ri­dis­ci­pli­naires : lit­té­raires, his­to­riens, géo­graphes… ont ici croi­sé leurs analyses.
La lit­té­ra­ture est en effet rare­ment neutre sur les colo­nies, enga­gée dans un sens colo­nia­liste ou d’autres fois anti­co­lo­nia­liste ; et elle est par­fois ambi­guë. Les auteurs étudiés
sont issus de divers mondes : un gou­ver­neur, des écri­vains issus des colo­nies, des regards venus de la lit­té­ra­ture colo­niale, des essayistes anticoloniaux.

Du même auteur :