Collection :

Les Godeffroy, une famille au long cours

Orléans - La Rochelle - Hambourg (XVIe-XVIIIe siècle)

les_godefroy

À Hambourg, on sait que la famille Godeffroy, au nom si dif­fi­cile à pro­non­cer, est venue de France. Rien de plus. À La Rochelle, on sait que la famille Godeffroy a dis­pa­ru du pay­sage après la Révocation de l’Édit de Nantes. Rien de plus.

Les Godeffroy des­cendent d’une famille de mar­chands de la cité de La Rochelle, avant de s’établir durant quatre géné­ra­tions à Orléans, bour­geois, conseillers et mar­chands dra­piers. Jehan Godeffroy (vers 1530 – 1591), ral­lié à la confes­sion nou­velle de Calvin, était reve­nu à La Rochelle, ville inex­pug­nable, après la mort pré­ma­tu­rée de sa femme et de ses enfants et les hor­reurs de la Saint-Barthélemy. Il se maria dans une ancienne famille de conseillers, devint bien­tôt lui-même éche­vin et lorsqu’il mou­rut en 1591, c’était l’un des plus riches bour­geois de la ville. Ses des­cen­dants étaient par­mi les plus impor­tants arma­teurs et négo­ciants de La Rochelle. Leurs bateaux navi­guaient jusqu’aux Indes Occidentales, au Canada et à la Baltique.

À cause de la Révocation de l’édit de Nantes, les Godefroy partent en 1697 vers l’Allemagne, avant de s’établir à Hambourg, où se trou­vait une com­mu­nau­té mar­chande hugue­note, et en 1745, César III Godeffroy acquit la citoyen­ne­té ham­bour­geoise et devint un des prin­ci­paux négo­ciants de la ville, à l’origine d’une illustre dynas­tie d’armateurs de Hambourg, four­riers de la poli­tique colo­niale de la Prusse, puis de l’Empire alle­mand au XIXe siècle.

Jehan Godeffroy entre­prit entre 1568 et 1571 un voyage qui le condui­sit en Picardie, Flandres, Pays-Bas, Allemagne, Suisse et Italie. Le texte publié ici par Jean Hiernard, pro­fes­seur hono­raire de l’université de Poitiers, est abon­dam­ment anno­té et com­men­té, livrant un tableau remar­quable de l’Europe de la fin du XVIe siècle, en plein bouleversement.

Du même auteur :