Collection :

De l’invention des ancêtres à la mort de Dieu

Brève histoire relativiste de la religion

l_invention-des-ancetres

La reli­gion est-elle seule­ment la recon­nais­sance d’un ou de plu­sieurs « dieux » ? Comment  com­prendre ces reli­gions qui, tels le boud­dhisme ou le confu­cia­nisme, ne sont pas cen­trées sur la rela­tion à une divi­ni­té ? Que faire des cultes des ancêtres ou aux génies que l’Occident consi­dère comme magies et super­sti­tions et qui mobi­lisent pour­tant bien des sociétés ?

Avec la dose de rela­ti­visme indis­pen­sable à un com­pa­ra­tisme sans a prio­ri, Alain Forest trans­cende ici les cadres de pen­sée impo­sés par les mono­théismes et pro­pose une caté­go­ri­sa­tion et une arti­cu­la­tion nou­velles des expres­sions reli­gieuses. Il s’attarde par­ti­cu­liè­re­ment sur ce qu’il appelle les « mes­sages ». Comparer les dyna­miques propres aux mes­sages boud­dhique et chré­tien lui per­met ain­si d’éclairer le pro­ces­sus et la nature d’un bou­le­ver­se­ment ini­tié en Occident mais s’étendant désor­mais au monde entier : la fin de la reli­gion, qui laisse place au désordre des croyances.

S’il ouvre ce livre scep­tique et amu­sé,  le lec­teur se lais­se­ra peu à peu prendre à cette autre lec­ture d’une his­toire reli­gieuse connue de tous, mais que cha­cun peine doré­na­vant à com­prendre et à ordonner.

 

Du même auteur :