Collection :

Une terre convoitée

Le Poitou et les pays de l’Ouest entre la France et l’Angleterre entre 1337 et 1416

Le Poitou est une terre convoi­tée pen­dant la Guerre de Cent Ans. La région subit de nom­breux assauts et de nom­breuses alter­nances de domination.

Dès 1360, les Anglais contrôlent la région et intègrent le Poitou et lesPays de l’Ouest dans la Principauté d’Aquitaine à par­tir de 1362. Se met alors en place sous le contrôle du Prince Noir une admi­nis­tra­tion spé­ci­fique et un mode de ges­tion adap­té à ces nou­velles régions.

Après une recon­quête ardue menée jusqu’en 1375 par Du Guesclin, le Poitou et les Pays de l’Ouest repassent sous le contrôle de la France et font par­tie de l’apanage du duc Jean de Berry, jusqu’en 1416. Les com­bat­tants anglais, quoiqu’officiellement absents de la région, sou­mettent néan­moins cette der­nière à une pres­sion constante, au moyen de raids côtiers, de che­vau­chées meur­trières, et de ten­ta­tives de débar­que­ment avor­tées ou réussies.

Ces alter­nances de domi­na­tion per­mettent de mettre en place des formes d’autorité variées, ain­si que dif­fé­rents types de poli­tique de « reco­ve­ry ». La popu­la­tion locale, sou­mise à ces ten­sions et à ces alter­nances poli­tiques, déve­loppe une capa­ci­té d’adaptation par­ti­cu­lière, dic­tée bien plus par l’intérêt per­son­nel, que par un hypo­thé­tique « sen­ti­ment national ».

Du même auteur :