Traité des poisons et des antidotes contre les drogues mortelles ou Epître à al-Fâdil

Édition de Frank Svensen

Rabbin, tal­mu­diste, phi­lo­sophe, méde­cin, Maïmonide (Cordoue, 1138 — Fostat, 1204) a rédi­gé une dizaine d’écrits médi­caux et syn­thé­ti­sé les connais­sance de son époque.

Ecrit de manière fon­da­men­ta­le­ment scien­ti­fique, le Traité des Poisons est un des pre­miers ouvrages sur le thème des enve­ni­ma­tions et des empoi­son­ne­ments. Riche en détails d’ordre phar­ma­ceu­tique, d’une grande moder­ni­té pour l’époque, il nous montre l’é­ten­due du savoir de Maïmonide qui maî­trise un vaste registre de remèdes et décrit minu­tieu­se­ment leur préparation.

« Maïmonide a rédi­gé ce trai­té à la demande du Grand Vizir Al-Fadhil qui sou­hai­tait mettre à la dis­po­si­tion des habi­tants de la région de Fostat, du vieux Caire, un guide pra­tique sur les mesures à envi­sa­ger en cas d’empoisonnement ou de piqures et mor­sures par des ani­maux veni­meux.  Le texte ori­gi­nal en arabe a été tra­duit en hébreu au XIIIe siècle en France, par Moïse Ibn Tibbon, fils de Samuel, le tra­duc­teur offi­ciel du Guide des Égarés. C’est cette ver­sion hébraïque qui a ser­vi de réfé­rence à la tra­duc­tion fran­çaise réa­li­sée par Israël Michel Rabbinowicz (1818−1894) au XIXe siècle. Elle fut le sujet de sa thèse de doc­to­rat en méde­cine qu’il a sou­te­nu en 1865. Il faut saluer cette belle ini­tia­tive de Frank Svensen qui pro­pose la réédi­tion aug­men­tée et com­plé­tée de cette traduction. »

Docteur Ariel TOLEDANO

 

Rabbin, tal­mu­diste, phi­lo­sophe, méde­cin, Maïmonide (Cordoue, 1138 — Fostat, 1204) a rédi­gé une dizaine d’écrits médi­caux et syn­thé­ti­sé les connais­sance de son époque.

Du même auteur :