Collection :

Relations Églises et autorités outre-mer

De 1945 à nos jours

Sous la direction de 
eglise_autorites

Les reli­gions et les Églises ont sou­vent enca­dré les popu­la­tions d’outre-mer, ce que l’administration fran­çaise n’avait guère les moyens de faire. Une appli­ca­tion limi­tée, voire nulle, de la loi de Séparation, les mesures d’adaptation pré­vues pour les dom, les « inté­rêts propres » recon­nus aux tom par le biais de sta­tuts d’autonomie, font que les rap­ports entre les auto­ri­tés et les Églises, le poids de celles-ci dans la vie quo­ti­dienne, des­sinent une France d’outre-mer aux mul­tiples visages. De Mayotte avec l’islam, à la Polynésie fran­çaise où les réunions poli­tiques com­mencent par une prière (œcu­mé­nique), les situa­tions sont ori­gi­nales et diverses. Comment l’État s’accommode-t-il de ces par­ti­cu­la­rismes ? Comment les auto­ri­tés décen­tra­li­sées uti­lisent-elles ou contiennent-elles les volon­tés des Églises ? Comment ces der­nières tentent-elles d’influencer les auto­ri­tés et les élec­teurs ? Comment les citoyens d’outre-mer conçoivent-ils la République fran­çaise qu’on leur pré­sente laïque ? La France est plus diverse qu’on ne le dit géné­ra­le­ment. Cet ouvrage tente de répondre au tra­vers des rela­tions Églises/autorités à cette ques­tion : l’outre-mer fran­çais, est-ce bien la France ?

Du même auteur :