Collection :

Nichiren et ses disciples

nichiren

Au terme d’une vie tumul­tueuse, mar­quée par deux exils et trois per­sé­cu­tions majeures, Nichiren (1222−1282) lègue un ensei­gne­ment fon­dé sur le Sûtra du Lotus, théo­ri­sé dans de nom­breux écrits, lettres et trai­tés. La com­mu­nau­té de dis­ciples, moines et laïcs, dont il est à l’origine, évo­lue­ra en école, rami­fiée en dif­fé­rents cou­rants et lignées, et pren­dra le nom d’« école du Lotus Nichiren ».

Si le boud­dhisme de Nichiren est moins connu en Occident que les tra­di­tions zen et tibé­taine, plu­sieurs mil­lions de croyants et pra­ti­quants, répar­tis sur les cinq conti­nents, se réclament aujourd’hui de lui.

À la suite des tra­vaux de cher­cheurs occi­den­taux et japo­nais, nous serions heu­reux si cet ouvrage – la pre­mière étude appro­fon­die en langue fran­çaise sur Nichiren et son école – pou­vait contri­buer à une meilleure com­pré­hen­sion de cette figure majeure du boud­dhisme japo­nais, aujourd’hui défi­ni­ti­ve­ment sor­tie de l’ornière du dog­ma­tisme into­lé­rant dans laquelle des inter­pré­ta­tions som­maires, sou­vent par­ti­sanes, ou des ten­ta­tives de « déli­gi­ti­mi­sa­tion » l’avaient entraînée.

Du même auteur :