Les Fermiers des droits maritimes en Bretagne (XVIe-XVIIIe siècle)

Une élite seconde sous l’Ancien Régime

Les_fermiers_des_droits

Issu de la thèse uni­ver­si­taire de l’auteur, l’ouvrage étu­die la com­plexi­té des droits mari­times (remon­tant pour la plu­part aux temps féo­daux) aux­quels étaient sou­mis les rivages mari­times et les rivières de Bretagne sous l’Ancien Régime, ain­si que les cou­tumes qui les condi­tionnent. Le milieu des fer­miers per­met éga­le­ment de com­prendre une socié­té inter­mé­diaire de notables, avec ses lois de pro­mo­tion sociale et ses condi­tions d’enrichissement. La pro­fes­sion se heurte d’un côté aux uti­li­sa­teurs et payeurs, les­quels se révoltent régu­liè­re­ment, mais aus­si à la monar­chie de plus en plus cen­tra­li­sée et qui cherche à récu­pé­rer ces droits. Quant au quo­ti­dien, comme pour toutes les fermes du royaume, il est fait de luttes inces­santes contre les frau­deurs, ce qui n’est pas une mince affaire dans une socié­té maritime…C’est un véri­table tableau social de la vie au bord de l’eau dans la Bretagne de l’Ancien Régime, qui se dégage de ce tra­vail remarquable. 

Du même auteur :