Collection :

Les Chinois en Insulinde

Échanges et sociétés marchandes au XVIIe siècle

chinois_insulinde

Lorsque les Hollandais bâtissent au XVIIe siècle leur puis­sance com­mer­ciale en Asie orien­tale, les com­mu­nau­tés mar­chandes chi­noises occupent une place pré­pon­dé­rante. La Compagnie des Indes orien­tales hol­lan­daise (VOC) va devoir lut­ter contre ces for­mi­dables concur­rents, par­fois aus­si les « uti­li­ser » dans cer­tains cir­cuits com­mer­ciaux (Chine notam­ment). L’auteur ana­lyse en détail le poids et le rôle de ces com­mer­çants chi­nois, tant dans les grands cir­cuits com­mer­ciaux d’Asie que sur les pro­duits échan­gés, leurs modes opé­ra­toires, ain­si que leur « vie quo­ti­dienne » dans la capi­tale des Indes néer­lan­daises, Batavia (Jakarta), où ils ont un sta­tut pri­vi­lé­gié qui les asso­cie à la ges­tion de la cité. L’ouvrage est une contri­bu­tion neuve et fon­da­men­tale à la connais­sance des méca­nismes com­mer­ciaux et des échanges au XVIIe siècle en Asie, et au contact entre Européens et Chinois.

Du même auteur :