Collection :

Dai Viêt

Indépendance et révolution au Viêt-Nam. L'échec de la troisième voie (1938-1955)

dai_viet

En étu­diant l’évolution du Parti National du Grand Viêt-Nam (Đại Việt Quốc Dân Đảng) au sein du mou­ve­ment natio­na­liste viet­na­mien, ce livre per­met de poser un regard neuf sur le pro­ces­sus de la révo­lu­tion natio­nale et de la lutte pour l’indépendance dans le Viêt-Nam de la pre­mière moi­tié du XXe siècle. Par le biais d’événements mécon­nus, d’acteurs négli­gés par l’historiographie d’État, le rôle poli­tique, la logique et la dyna­mique du mou­ve­ment Đại Việt sont res­ti­tués dans le contexte de la période 1945 – 1954 (guerre néo-colo­niale, lutte contre le com­mu­nisme et front chaud de la guerre froide). Concurrent du Việt Minh pen­dant la période révo­lu­tion­naire, le Đại Việt man­qua sa révo­lu­tion et fut l’une des cibles prin­ci­pales de la répres­sion orga­ni­sée par le Việt Minh de Hồ Chí Minh contre l’opposition natio­na­liste révo­lu­tion­naire en 1946. De son exil en Chine, il par­vint à se recons­ti­tuer pour por­ter l’Empereur Bảo Đại à la tête d’un État natio­nal en 1949. Cependant, sa conquête du pou­voir pour asseoir une « solu­tion Đại Việt » contre une « solu­tion Bảo Đại », jugée pro-fran­çaise, fut bri­sée à la fois par le Chef de l’État viet­na­mien, par les auto­ri­tés fran­çaises et par le ter­ro­risme com­mu­niste. À tra­vers l’histoire de ce mou­ve­ment, la logique de la guerre civile dans laquelle se débat­tit le Viêt-Nam pen­dant plus de trente ans appa­raît plus clai­re­ment. Cette contri­bu­tion majeure à l’histoire du natio­na­lisme viet­na­mien au XXe siècle offre ain­si une nou­velle grille de lec­ture de la fameuse « Révolution d’août » de 1945 et du conflit franco-vietnamien.

Du même auteur :