Collection :

Auxiliaires féminines et prisonniers de guerre allemands fusillés

Poitou 1944-1945

Bourreaux nazis ou simples sol­dats, plu­sieurs pri­son­niers alle­mands ont été exé­cu­tés pour
des rai­sons diverses entre 1944 et 1945 par « quelques balles bien ajustées… »

Après une enquête de dix-sept ans sur la fin tra­gique de trois auxi­liaires fémi­nines de la Luftwaffe fusillées dans le cime­tière d’un vil­lage poi­te­vin, l’auteur a retrou­vé plu­sieurs cas de pri­son­niers alle­mands fusillés et enter­rés sans sépul­ture en 1944. Comme ailleurs en France, racon­ter des exé­cu­tions som­maires pose la pro­blé­ma­tique d’un tabou his­to­rique. Mais plu­sieurs archives ont fait tom­ber des silences libé­rant la parole d’an­ciens résis­tants, qui racontent les plaies d’une gué­rilla sans pitié, menant au crime de guerre.

Albert Londres a écrit : 

« Notre métier n’est ni de faire plai­sir ni de faire du tort. Il est de por­ter la plume dans la plaie ». Cette plaie, c’est le men­songe qui conta­mine la réa­li­té de l’Histoire. Ce livre per­met de ne pas oublier que la guerre est une infâme igno­mi­nie, hier comme aujourd’hui. Il décor­tique un angle mort oublié par les his­to­riens locaux : l’exécution som­maire de pri­son­niers de guerre allemands.

Du même auteur :