Collection : Études sur l'Asie

Trân Van Thach (1905-1945)

Une plume contre l’oppression

Chau Tran

L’Indochine coloniale au début des années 1930 connaît une double évolution politique. D’une part le Parti communiste a été détruit par l’action de la Police de Sureté ; mais d’autre part le développement par de jeunes révolutionnaires d’un nouveau front politique, agissant légalement, et prenant de court les autorités coloniales. Constitué par de jeunes intellectuels pour la plupart enseignants, ce courant intègre différentes tendances, du nationalisme de gauche au communisme y compris trotskiste. « La Lutte » va s’illustrer par une activité militante forte, journalistique, électorale et sociale. Parmi ces jeunes intellectuels, Trân Van Thach est l’un des animateurs du journal La Lutte.

Sa fille a entrepris une biographie de son père Trân Van Thach qui redonne vie à un courant nationaliste et révolutionnaire vietnamien – notamment au trotskisme – peu connu car éliminé physiquement par le Parti communiste : son père, comme beaucoup d’autres, sera exécuté en 1945.

Trân Van Thach a activement participé au journal La Lutte. L’auteur a rassemblé une collection importante de ses textes, difficilement accessibles, qui constituent un témoignage remarquable de la vie politique du Vietnam colonial, mais aussi de la vie quotidienne des Vietnamiens de toutes les classes sociales de l’époque : les Vietnamiens vus par les Vietnamiens.

Nombre de pages : 360 | Format : 158 x 240 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2020 | ISBN : 978-2-84654-542-6 | Prix : 33,00 €