Collection : Études sur l'Asie

L’Indigénisation et la formation des États rentiers en Asie centrale

Kazakhstan et Turkménistan

Hélène Rousselot

 L’indépendance de ces deux pays en 1991 se matérialise en grande partie grâce au secteur des hydrocarbures, encore peu développé lorsque l’URSS s’effondre. L’étude du rôle des hydrocarbures dans le développement de ces deux pays après leur indépendance est capitale pour comprendre leur évolution économique, politique et sociale. L’année 2002 est une étape importante au Kazakhstan, avec la constitution de la compagnie nationale KazMunajGaz : institution essentielle dans l’organisation du secteur des hydrocarbures, tandis que le secteur turkmène des hydrocarbures, à cette date, n’avait pas encore été remanié. De plus, 2002 marque un raidissement politique des deux régimes. Quelques années plus tard, en 2011, au Kazakhstan, un mouvement de grève des employés d’entreprises du secteur pétrolier prend une ampleur sans précédent dans l’histoire politique de ce pays, pour se conclure dramatiquement en décembre 2011.

L’ouvrage s’attache à comprendre ce qui distingue les deux pays et ce, essentiellement, dans le secteur des hydrocarbures, en comparant leurs évolutions institutionnelles respectives. L’importance de ce secteur est patente pour les économies des deux pays : il a attiré la majeure partie des investissements directs étrangers au Kazakhstan pendant au moins les onze premières années de son indépendance. S’appuyant sur l’histoire, l’économie et le politique, portant sur une période et sur un espace très complexes, cette étude est essentielle pour comprendre les transformations postsoviétiques d’une Asie centrale encore mal connue.

Nombre de pages : 390 | Format : 158 x 240 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2020 | ISBN : 978-2-84654-555-6 | Prix : 35,00 €