Collection : Études sur l'Asie

Territoires en situations subalternes dans les sociétés du Sud

Sous la direction de
Alain Forest, Samuel Sanchez
Intervenants : Olga Alexeeva, Séverine Awenengo Dalberto, Marie-Pierre Ballarrin, Dominique Bois, Eric Guerassimoff, Carine Guerassimoff-Pina, May Maalouf Monneau, Aurélia Michel, Li Minghuan, Didier Nativel, Faranirina Rajaonah, Samuel F. Sanchez, Rafael Soares Gonçalves

La relation au territoire joue comme un « cristallisateur » de l’expression politique des sociétés, façonnant celle-ci de la même manière qu’elle se trouve dialectiquement remodelée, réorientée par le jeu du politique. On constatera que le blocage de cette dialectique est à la fois le symptôme et la cause d’une sérieuse crise à l’intérieur des formations sociales. Cet ouvrage collectif veut montrer comment des sociétés placées en position de minorité ou de marginalité conçoivent leur territoire et tentent d’en conserver le contrôle.

– Projection territoriale et production du politique, dans quatre exemples de construction de communautés politiques spatialisées : Isthme de Tehuatepec, Casamance, Favelas de Rio, Jérusalem-Est ;

– Centralités coloniales, territorialités autochtones et construction de l’espace de l’océan Indien (XIXe-XXe siècles) : La colonie de Nosy Be, Le voyage des tromba dans le sud-ouest de l’océan Indien, Les Comores, Lourenço Marques et Majunga, Un territoire mascarin ?

– Limites floues, frontières vives : La Chine et les « Chinois d’outre-mer » : Dynamiques des relations entre un État et ses émigrés dans la production d’un espace migratoire transnational ;

– Perte du territoire et sentiment d’infériorité : le Cambodge saisi par ses représentations.

Nombre de pages : 550 | Format : 158 x 240 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2019 | ISBN : 978-2-84654-528-0 | Prix : 32,00 €