Littérature et sociétés coloniales

(1850-1960)

Sous la direction de
Laurent Jalabert

L’ouvrage est la restitution d’une journée d’études proposée par les centres de recherche en histoire (ITEM) et en lettres (CRPHL) de l’Université de Pau et des pays de l’Adour. Il explore le regard des écrivains qui ont utilisé le monde colonial comme sujet d’écriture. L’objectif de cette journée a été de croiser les regards, les expériences en étudiant et comparant les grandes régions colonisées (Indochine, Algérie, Afrique portugaise, Afrique francophone, Caraïbe, Guyane) afin de faire émerger les représentations, ou imaginaires autour de ces mondes par des approches pluridisciplinaires : littéraires, historiens, géographes… ont ici croisé leurs analyses.
La littérature est en effet rarement neutre sur les colonies, engagée dans un sens colonialiste ou d’autres fois anticolonialiste ; et elle est parfois ambiguë. Les auteurs étudiés
sont issus de divers mondes : un gouverneur, des écrivains issus des colonies, des regards venus de la littérature coloniale, des essayistes anticoloniaux.

Nombre de pages : 106 | Format : 158 x 240 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2017 | ISBN : 978-2-84654-469-6 | Prix : 19,00 €