Les Baleiniers français en Nouvelle-Zélande

Des ambitions coloniales de la Monarchie de Juillet dans le Pacifique

Nicolas Poirier

1837. La pêche baleinière française est à son apogée. Après avoir écumé l’Atlantique Sud et les côtes du Chili, la plupart des bâtiments sortis des ports du Havre et de Nantes mettent le cap sur la Nouvelle-Zélande. Hasard de l’histoire ? Trois années seulement après leur arrivée, la France – désireuse depuis longtemps de s’implanter durablement dans le Pacifique à l’image de l’Angleterre en Australie – s’essaie alors à la colonisation du sud de l’archipel néo-zélandais.

Nombre de pages : 168 | Format : 160 x 240 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2003 | ISBN : 978-2-84654-031-5 | Prix : 26,00 €