L’Échec de la paix en Indochine – The Failure of Peace in Indochina

1954-1962

Sous la direction de
Christopher E. Goscha, Karine Laplante
Intervenants : Pierre Asselin, Laurent Cesari, James G. Hershberg, Margaret K. Gnoinska, Pierre Grosser, Matthew Jones, Pierre Journoud, Ben Kiernan, Nguyen Vu Tung, Mari Olsen, Vatthana Pholsena, John Prados, Andrew Preston, Ronald Pruessen, Qiang Zhai, Tran Thi Lien

En juillet 1954, un accord signé à Genève confirme le retrait français du Vietnam, établit un plan pour décider de la forme des États qui remplaceront l’Indochine coloniale, faisant naître l’espoir que la paix allait s’installer dans cette partie du monde. Il n’en fut rien. La lutte pour l’Indochine se poursuivit aux niveaux local, régional et international, à tel point qu’une deuxième conférence (Genève, 1961-1962) s’ouvrit pour régler une nouvelle crise. Rien ne fut réglé : l’Indochine devait demeurer, jusqu’en 1991, un foyer de guerres dans le système international. Des milliers d’ouvrages ont été écrits sur les guerres d’Indochine, mais les tentatives de résoudre les conflits indochinois par la paix ont généré beaucoup moins d’intérêt, alors que cette période charnière située entre 1954 et 1962 est essentielle afin de comprendre les raisons pour lesquelles l’Indochine est restée lieu et objet de tensions dans le système international et pourquoi la paix fut un échec. Ce travail collectif est également l’occasion d’étudier comment le système international générait des imbrications, transversale entre l’Est et l’Ouest, et verticale entre le Nord et le Sud.

Nombre de pages : 408 | Format : 170 x 240 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2010 | ISBN : 978-2-84654-226-5 | Prix : 35,00 €