Représentations coloniales à La Rochelle et à Rochefort

(1870-1940)

Sous la direction de
Olivier Desgranges, Muriel Hoareau

Villes portuaires tournées vers l’Amérique au XVIIIe siècle, La Rochelle et Rochefort sont généralement présentées comme des ports en déclin tout au long du XIXe siècle, notamment dans leurs relations aux colonies françaises. En présentant un ensemble de sources et d’images inédites ou méconnues de l’histoire coloniale, cet ouvrage entend restituer l’importance des représentations coloniales dans les deux villes charentaises entre 1870 et 1940. La comparaison de deux cités aux fonctions économiques et militaires très différentes permet à la fois de comprendre leurs trajectoires croisées et de dégager deux moments constitutifs de la culture coloniale en France. À partir de la reconstitution des réseaux coloniaux et de l’analyse des collections des musées et des bibliothèques, l’ouvrage cherche à cerner une forme de culture coloniale à La Rochelle et Rochefort, culture qui donne lieu à l’organisation, comme dans d’autres villes en France, de deux expositions coloniales connaissant un succès important. Ce livre propose donc d’ouvrir des champs de recherche et de tenter d’approcher ce qu’ont pu être, sous la Troisième République, les représentations coloniales dans des villes moyennes.

Nombre de pages : 140 | Format : 220 x 247 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2013 | ISBN : 978-2-84654-343-9 | Prix : 29,00 €