Piraterie et contrebande au Fujian

L’administration chinoise face aux problèmes d’illégalité maritime

Paola Calanca

Enserré entre les montagnes d’un côté et la mer de l’autre, doté d’excellent mouillages naturels, le Fujian est situé sur le passage de voies maritimes importantes reliant le nord au sud du pays et la Chine à l’Asie orientale et du Sud-Est. La province est traditionnellement tournée vers la mer. Une ouverture également imputable à sa topographie au relief enclavé, disposant d’un arrière-pays montagneux difficilement exploitable. Les innombrables criques qui percent la ligne côtière, la multitude d’îles et d’îlots avoisinants et les vallées insoupçonnées qui dorment à l’abri des escarpements du bord de mer, ont façonné, aux dires des fonctionnaires qui eurent à gérer ces lieux, un penchant pour les activités illégales : contrebande et piraterie notamment. Cet ouvrage explore les relations entre le pouvoir et la population côtière, ainsi que les politiques menées pendant près de deux siècles et demi pour tenter de contenir l’économie du littoral dans le cadre de la loi. L’étude apporte également une contribution neuve à la politique impériale de défense des côtes et d’organisation de la marine de guerre. C’est une contribution importante à l’histoire maritime de la Chine.

Nombre de pages : 454 | Format : 170 x 240 mm - Dos carré collé | Date de publication : 2011 | ISBN : 978-2-84654-092-6 | Prix : 36,00 €