Répertoire des auteurs de manuels scolaires et de livres de vulgarisation historique de langue française de 1660 à 1960

Christian Amalvi

Ce répertoire se situe délibérément au carrefour de plusieurs territoires majeurs de l'histoire, en particulier ceux de l'éducation, de la culture et de la religion. Ce dictionnaire biographique se propose en effet de ne pas isoler la transmission sociale du passé à l'école et au foyer familial – phénomène relativement récent, puisqu'il ne se met vraiment en place qu'avec la loi Guizot de 1833 et ne fonctionne de manière efficace qu'avec les réformes de Jules Ferry, un demi-siècle après, relayées dans la France profonde par les Hussards noirs de la République – de l'écriture et de la diffusion d'une histoire populaire destinée, à la faveur du goût romantique de l'histoire, à fonder une communauté nationale sur des souvenirs partagés ; et enfin de la circulation partisane des connaissances historiques, qui emprunte les voies conflictuelles de la littérature politique et de la polémique religieuse. Largement ouvert à toutes les familles spirituelles de la France, cet ouvrage s'efforce de répertorier, dans la longue durée de trois siècles d'histoire moderne et contemporaine, tout à la fois les auteurs de manuels scolaires, à l'exclusion des livres universitaires, les vulgarisateurs, qui ont composé des livres de lecture et de prix pour tous, et les publicistes qui, engagés dans les combats révolutionnaires et culturels du XIXe siècle, ont multiplié opuscules de propagande politique et religieuse.